La recherche

L’hôpital Laquintinie de douala a promu et accompagné les recherches cliniques, techniques et administratives durant l’année 2016. De nombreux étudiants et chercheurs ont mené des études dans des domaines variés, confirmant ainsi le statut d’incubateur d’apprenants issus de spécialités diverses dont :

 
• La médecine
• Les soins infirmiers
• La comptabilité
• La gestion financière
• Le droit
• L’informatique
• La maintenance biomédicale

Trois principaux sujets de recherche ont particulièrement retenu l’attention durant l’année 2016 :

- La mortalité hospitalière

- La lutte contre les infections nosocomiales
- La gestion des épidémies et des catastrophes

Les travaux sur la mortalité hospitalière à l’hôpital Laquintinie de Douala ont permis de mesurer réellement le nombre de décès enregistrés, d’en comprendre les causes et d’y remédier efficacement. Les départements mis en exergue dans cette étude sont la gynécologie-obstétrique et la pédiatrie qui portent les indicateurs de mortalité maternelle et infantile. Aussi, des audits de décès ont été conduits pour apporter une appréciation objective et trouver des solutions pragmatiques pour réduire ces décès. Les infections nosocomiales ont fortement contribué aux décès infantiles enregistrés en pédiatrie, raison pour laquelle il convenait de mener une étude approfondie sur la question.

 
En prélude aux épidémies de choléra et Ebola, et conscient de la menace terroriste ambiante, il y avait nécessité de conduire une étude élaborée sur la gestion des épidémies et des catastrophes. Le plan blanc est le fruit de cette étude et grâce à lui, les accidentés de la catastrophe ferroviaire du 21 octobre ont pu bénéficier d’une prise en charge de qualité.
 
​Le comité de recherche a été rénové avec l’arrivée du nouveau réanimateur qui a conduit notamment la recherche sur la gestion des catastrophes. le comité d’éthique a été constitué et œuvre dans la validation des dossiers de recherche conformes à l’éthique.