Politique de soins

   .

L’année 2016 a consacré la mise en œuvre des protocoles de soins élaborés et diffusés auprès de tout le personnel soignant. Ces protocoles permettent aujourd’hui mieux qu’hier d’assurer une prise en charge médicosanitaire de qualité dans chaque service.
 
Les équipes en poste dans les services ont connu des réaménagements avec la promotion et la mutation de majors d’unités et de nouveaux coordonnateurs de soins. Les services des urgences, anesthésiologie, maternité, les consultations externes et la traumatologie ont accueilli de nouveaux majors durant l’année tandis que le département de Médecine s’est vu doté d’un nouveau coordonnateur de soins. Les départements de pédiatrie et urgencesanesthésiologie-réanimation ont quant à eux vu l’arrivée de leur nouveau chef de département. Un rajeunissement des équipes qui cadre avec la nouvelle option managériale portée vers le dynamisme.
 
L’obligation d’assurer les rondes, visites et contrevisites médicales a également impacté sur la politique de soins qui devient encore plus active et permanente, pour ainsi dire rapproche davantage les équipes infirmières des patients et renforce la convivialité.
 
Les différentes sessions du conseil des majors tenues durant l’année ont pu apporter des idées novatrices quant à l’amélioration des soins. L’accent a été particulièrement mis sur l’accueil et la communication avec les patients. L’amélioration du plateau technique a également joué favorablement sur la pratique plus qualitative des soins.
 
La politique plus accrue de lutte contre les mauvaises pratiques au sein de l’hôpital a été un atout essentiel de la progression vers une politique de soins emprunte d’humanisme.
 
La démarche qualité est inscrite en perspective pour 2017. Elle permettra de conduire une évaluation qualité périodique des services et ainsi affinera davantage la pratique des soins à l’hôpital Laquintinie.